A l’agneau de Dieu

Polyphonies et voix disponibles:

Voir la partition

Cette partition est protégée, veuillez vous connecter.

    Références de la partition :

    Cote SECLI: 102
    T: E Bourbouze
    M:
    Ed: Exultet

     

Paroles :

A l’agneau de Dieu

1. Élevé à la droite de Dieu,
Couronné de mille couronnes,
Tu resplendis comme un soleil radieux,
Les êtres crient autour de ton trône,

R.À l’Agneau de Dieu soit la gloire,
À l’Agneau de Dieu, la victoire,
À l’Agneau de Dieu soit le règne,
Pour tous les siècles, Amen.

2.L’Esprit-Saint et l’épouse fidèle,
Disent : “viens”, c’est leur cœur qui appelle ;
Viens, ô Jésus, toi l’époux bien-aimé,
Tous tes élus ne cessent de chanter :

3.Tous les peuples et toutes les nations,
D’un seul cœur, avec les milliers d’anges,
Entonneront en l’honneur de son nom,
Ce chant de gloire avec force et louange :

Paroles :

A l’agneau de Dieu

1. Élevé à la droite de Dieu,
Couronné de mille couronnes,
Tu resplendis comme un soleil radieux,
Les êtres crient autour de ton trône,

R.À l’Agneau de Dieu soit la gloire,
À l’Agneau de Dieu, la victoire,
À l’Agneau de Dieu soit le règne,
Pour tous les siècles, Amen.

2.L’Esprit-Saint et l’épouse fidèle,
Disent : “viens”, c’est leur cœur qui appelle ;
Viens, ô Jésus, toi l’époux bien-aimé,
Tous tes élus ne cessent de chanter :

3.Tous les peuples et toutes les nations,
D’un seul cœur, avec les milliers d’anges,
Entonneront en l’honneur de son nom,
Ce chant de gloire avec force et louange :

Documentation :

Agneau de Dieu

AGNEAU DE DIEU

Ce terme d’agneau appliqué à Jésus a plusieurs origines et plusieurs significations.

Dans l’Ancien Testament, Isaïe a déjà comparé le Messie à un agneau conduit à l’abattoir et gardant le silence devant ceux qui le maltraitent (Isaïe 53,7). C’est sans doute en référence à ce texte que Jean Baptiste, voyant Jésus venir vers lui, dit à ses disciples : « voici l’Agneau de Dieu » (Jean 1, 29). Dans l’Apocalypse au chapitre 19, c’est d’un Agneau vainqueur qu’il s’agit : l’Agneau du festin des noces éternelles auquel nous sommes tous conviés et dont la communion eucharistique n’est que l’anticipation : « Heureux les invités au festin des noces de l’Agneau. »