Couronnée d’étoiles.

Polyphonies et voix disponibles:

Voir la partition

Cette partition est protégée, veuillez vous connecter.

Paroles :

Couronnée d’étoiles

R.Nous te saluons, ô Toi Notre Dame,
Marie Vierge Sainte que drape le soleil,
Couronnée d’étoiles la lune est sous tes pas,
En toi nous est donnée l’aurore du salut.

1- Marie Ève nouvelle et joie de ton Seigneur,
Tu as donné naissance à Jésus le Sauveur,
Par toi nous sont ouvertes les portes du jardin.
Guide-nous en chemin, Étoile du matin.

2- Tu es restée fidèle, Mère au pied de la croix,
Soutiens notre espérance et garde notre foi.
Du côté de ton Fils, tu as puisé pour nous,
L’eau et le sang versés, qui sauvent du péché.

3- Quelle fut la joie d’Ève, lorsque tu es montée,
Plus haut que tous les anges, plus haut que les nuées.
Et quelle est notre joie, douce Vierge Marie
De contempler en toi la promesse de vie.

4- Ô Vierge immaculée, préservée du péché,
En ton âme, en ton corps, tu entres dans les cieux.
Emportée dans la gloire, sainte Reine des cieux,
Tu nous accueilleras un jour auprès de Dieu.

Documentation :

Apocalypse (12 1-9)

01 Un signe grandiose apparut dans le ciel :
une Femme,
ayant le soleil pour manteau,
la lune sous les pieds,
et sur la tête une couronne de douze étoiles.
02 Elle était enceinte et elle criait,
torturée par les douleurs de l’enfantement.
03 Un autre signe apparut dans le ciel :
un énorme dragon, rouge feu,
avec sept têtes et dix cornes,
et sur chaque tête un diadème.
04 Sa queue balayait le tiers des étoiles du ciel,
et les précipita sur la terre.
Le Dragon se tenait devant la femme qui allait enfanter,
afin de dévorer l’enfant dès sa naissance.
05 Or, la Femme mit au monde un fils, un enfant mâle,
celui qui sera le berger de toutes les nations,
les menant avec un sceptre de fer.
L’enfant fut enlevé auprès de Dieu et de son Trône,
06 et la Femme s’enfuit au désert,
où Dieu lui a préparé une place,
pour qu’elle y soit nourrie
pendant mille deux cent soixante jours
07 Il y eut alors un combat dans le ciel :
celui de Michel et de ses anges contre le Dragon.
08 Le Dragon, lui aussi, combattait avec l’aide des siens,
mais ils furent les moins forts et perdirent leur place dans le ciel.
09 Oui, il fut rejeté, le grand Dragon,
le serpent des origines,
celui qu’on nomme Démon et Satan,
celui qui égarait le monde entier.
Il fut jeté sur la terre,
et ses anges avec lui.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible – © AELF, Paris

Vierge Marie de Rubens-