Esprit de Dieu Esprit de feu

ESPRIT SAINT Page : 85

Polyphonies et voix disponibles:

Partition(s):

Voir la partition/tablature

Télécharger le pdf

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

  • Références de la partition:

    T: Anne Bureau
    M: Anne Bureau

Paroles :

Esprit de Dieu, Esprit de feu

R. Esprit de Dieu, Esprit de feu, souffle sur nous, embrase-nous
Ô Esprit de Dieu, souffle sur nous !

1. Embrase- nous, jour après jour, pour nous guider vers ton amour ,
Embrase- nous, jour après jour, pour nous mener vers Dieu !

R.Esprit de Dieu, Esprit de feu, souffle sur nous, embrase-nous
Ô Esprit de Dieu, souffle sur nous !

2. Agis en nous, purifie-nous, de nos péchés délivre-nous,
Agis en nous, purifie-nous, pour nous mener vers Dieu !

Pont: Ô Esprit Saint, viens en nous, Ô Esprit Saint, nous te désirons,
Esprit Saint, viens en nous, nous t’attendons, nous t’attendons !

R.Esprit de Dieu, Esprit de feu, souffle sur nous, embrase-nous
Ô Esprit de Dieu, souffle sur nous !

3. Ouvre nos cœurs à ton appel, Source de la joie éternelle,
Ouvre nos cœurs à ton appel, pour nous mener vers Dieu !

R.Esprit de Dieu, Esprit de feu, souffle sur nous, embrase-nous
Esprit de Dieu, souffle sur nous !

4. Tu viens toujours nous consoler, et nous combler de tes bienfaits,
Tu viens toujours nous consoler, pour nous mener vers Dieu !

FIN :
Ô Esprit Saint Ô Esprit Saint,
Ô Esprit Saint, nous t’attendons ;
Esprit Saint, Esprit Saint,
Nous t’attendons, nous t’attendons, Ô Esprit Saint.

Eventuellement
3. Tu nous éclaires de ta lumière, à l’écoute de nos prières
Tu nous éclaires de ta lumière, pour nous mener vers Dieu !

Documentation:

Le feu de Dieu, le feu de l’Esprit Saint

” Le feu de Dieu, le feu de l’Esprit Saint, est celui du buisson qui est embrasé, mais ne se consume pas (cf. Ex 3, 2). C’est une flamme qui brûle, mais ne détruit pas ; qui au contraire, en s’embrasant, fait apparaître la meilleure part de l’homme et la plus vraie (…). Et celle-ci opère une transformation, et pour cela, elle doit consumer quelque chose dans l’homme, les résidus qui le corrompent et l’entravent dans ses relations avec Dieu et avec son prochain. Mais cet effet du feu divin nou
s effraie, nous avons peur de nous y “brûler”, nous préférerions demeurer comme nous sommes. Cela dépend du fait que, très souvent, notre vie est organisée dans une logique de l’avoir, de la possession et non du don de soi. Beaucoup croient en Dieu et admirent la figure de Jésus Christ, mais quand il leur est demandé de perdre quelque chose d’eux-mêmes, alors ils font un pas en arrière, ils ont peur des exigences de la foi. Il y a la crainte de devoir renoncer à quelque chose de beau, auquel no
us sommes attachés ; la crainte que suivre le Christ nous prive de la liberté, de certaines expériences, d’une part de nous-mêmes. D’un côté, nous voulons être avec Jésus, le suivre de près, et de l’autre, nous avons peur des conséquences que cela entraîne.” Benoit XVI– Pentecôte 2010