Pange Lingua

CAREME – PASSION – PENITENCE Page : 68

Polyphonies et voix disponibles:

Partition(s):

Voir la partition/tablature

Cette partition est protégée, veuillez vous connecter.

  • Références de la partition:

    Cote SECLI: EDIT15-59
    T: M.Wittal d’après St Thomas d’Aquin
    M: M.Wittal
    Ed: Editions de l’Emmanuel

Paroles :

Pange Lingua

1- Pange, lingua, gloriosi corporis mysterium,
Sanguinisque pretiosi, quem in mundi pretium
Fructus ventris generosi rex effudit gentium.
Jésus, Jésus, nous t’adorons, ô Jésus.

2- Nobis datus, nobis natus ex intacta Virgine
Et in mundo conversatus, sparso verbi semine,
Sui moras incolatus miro clausit ordine.

3- In supremæ nocte cenæ recumbens cum fratribus,
Observata lege plene cibis in legalibus,
Cibum turbæ duodenæ se dat suis manibus.

4- Verbum caro, panem verum verbo carnem efficit ;
Fitque sanguis Christi merum, et,si sensus deficit,
Ad firmandum cor sincerum sola fides sufficit.

5-Tantum ergo sacramentum veneremur cernui,
Et antiquum documentum novo cedat ritui ;
Præstet fides supplementum sensuum defectui.

6-Genitori Genitoque laus et jubilatio,
Salus, honor, virtus quoque sit et benedictio ;
Procedenti ab utroque compar sit laudatio. Amen.

Documentation:

Traduction

1. Pange lingua gloriósi corpóris mystérium, / Chante, ô ma langue, le mystère de ce corps très glorieux

Sanguinísque pretiósi, quem in mundi prétium / Et de ce sang si précieux que le Roi de nations

Fructus ventris generósi, Rex effùdit géntium. / Issu d’une noble lignée versa pour le prix de ce monde.

2. Nobis datus, nobis natus ex intácta Vírgine / Fils d’une mère toujours vierge né pour nous, à nous donné,

Et in mundo conversátus, sparso verbi sémine, / Et dans ce monde ayant vécu, verbe en semence semé,

Sui moras incolátus miro clausit órdine. / Il conclut son temps d’ici-bas par une action incomparable :

3. In suprémae nocte coenæ recùmbens cum frátribus, / La nuit de la dernière Cène, à table avec ses amis,

Observáta lege plene cibis in legálibus, / Ayant pleinement observé l a Pâque selon la loi,

Cibum turbæ duodénæ se dat suis mánibus. / De ses propres mains il s’offrit en nourriture aux douze Apôtres.

4. Verbum caro, panem verum verbo carnem éfficit: / Le Verbe fait chair, par son verbe, fait de sa chair le vrai pain;

Fitque sanguis Christi merum, Et si sensus déficit, / Le sang du Christ devient boisson; Nos sens étant limités,

Ad firmándum cor sincérum sola fides sùfficit. / C’est la foi seule qui suffit pour affermir les cœurs sincères.

5. Tantum ergo Sacraméntum venerémur cérnui: / Il est si grand, ce sacrement ! adorons-le, prosternés.

Et antíquum documéntum novo cedat rítui: / Que s’effacent les anciens rites devant le culte nouveau !

Præstet fides supplémentum sénsuum deféctui. / Que la foi vienne suppléer aux faiblesses de nos sens !

6. Genitóri, Genitóque laus et iubilatio, / Au Père et au Fils qu’il engendre, louange et joie débordante,

Salus, honor, virtus quoque sit et benedíctio: / Salut, honneur, toute-puissance et toujours bénédiction !

Procédénti ab utróque compar sit laudátio. Amen. / A l’Esprit qui des deux procède soit rendue même louange. Amen.

Plus d’information : Office du Saint Sacrement, Wikipédia