Salve regina

MARIE Page : 94

Polyphonies et voix disponibles:

Partition(s):

Voir la partition/tablature

Télécharger le pdf

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Paroles :

Salve Regina

Salve Regina, Mater misericordiae !
Vita dulcedo et spes nostra, salve !
Ad te clamamus, exsules filii Evae.
Ad te suspiramus, gementes et flentes
in hac lacrimarum valle.
Eia ergo, advocata nostra,
illos tuos misericordes oculos
ad nos converte ;
et, Jesum, benedictum fructum ventris tui,
nobis post hoc exsilium ostende.
O clemens, o pia, o dulcis Virgo Maria !

Salut, ô Reine de miséricorde :
notre vie, notre douceur et notre espérance, salut !
Enfants d’Eve, exilés, nous crions vers vous.
Vers vous nous soupirons,
gémissant et pleurant dans cette vallée de larmes.
Ô vous, notre avocate,
tournez vers nous vos regards miséricordieux.
Et après cet exil, montrez-nous Jésus,
le fruit béni de vos entrailles.
Ô clémente, ô miséricordieuse, ô douce Vierge Marie !

Documentation:

Marie, “mère et reine de miséricorde”

Une très ancienne prière

Une des plus anciennes oraisons mariales contient une invocation à la miséricorde maternelle de la Vierge:
« Sous ta miséricorde nous nous réfugions » (III° siècle). La traduction latine “sub tuum praesidium” (= sous ta protection), ne rend pas exactement le grec “eusplanchnia” (miséricorde).

A Constantinople,

Dans son hymne de Noël, Romain le Melode, VI° siècle, décrit l’attitude miséricordieuse de Marie vis-à-vis d’Adam et Ève,
attristé pour leur situation misérable :

« Mettez fin à vos plaintes, je me ferai votre avocate auprès de mon Fils […], j’ai un Fils miséricordieux et
très compatissant. » (1)

En Occident,

À raison, donc, le « Salve Regina » appelle-t-il Marie « mère de miséricorde ». Cette attitude mariale a été interprétée
dans l’art par le symbole du manteau qui protège un groupe de fidèles (tradition occidentale),
ou bien une ville entière (tradition orientale).