Splendeur jaillie du sein de Dieu

ACTION DE GRACE – MEDITATION, PRIERES, AVENT, NOËL Page : 4

Polyphonies et voix disponibles:

Partition(s):

Voir la partition/tablature

Cette partition est protégée, veuillez vous connecter.

  • Références de la partition:

    Cote SECLI: PLH192
    T: Rivière
    M: JB du Jonchay

Paroles :

Splendeur jaillie du sein de Dieu

Splendeur jaillie du sein de Dieu,
Lumière née de la lumière,
Avant que naisse l’univers
Tu resplendis dans les ténèbres.

Nous t’adorons, Fils bien-aimé,
Objet de toute complaisance ;
Le Père qui t’a envoyé
Sur toi fait reposer sa grâce.

Tu viens au fond de notre nuit
Pour tous les hommes de ce monde ;
Tu es la source de la vie
Et la lumière véritable.

À toi, la gloire, ô Père saint,
À toi, la gloire, ô Fils unique,
Avec l’Esprit consolateur,
Dès maintenant et pour les siècles.

Documentation:

Ce chant est l’hymne à la gloire du Dieu Amour.

“L’hymne vient des liturgies orientales dès le début de l’Eglise, sans doute aussi de la liturgie à la synagogue,
car les premiers chrétiens fréquentaient la synagogue aussi bien que le solennel rassemblement où l’on célébrait
l’Eucharistie chaque semaine.

Saint Paul lui même nous parle “des psaumes, des hymnes et des cantiques” (Ephésiens, 5, 19 ; Colossiens, 3, 16)

Cet usage s’est ensuite étendu au fur et à mesure que d’autres peuples devenaient chrétiens.

L’une des premières hymnes est… le Gloria que nous chantons à la Messe du dimanche, et qui, en principe, ne devrait
donc pas avoir de refrain… (c’est vrai qu’il y a le principe et… la pastorale… nous ne rentrons pas ici dans
ces difficiles discernements).

Le Pange Lingua, le Te Deum sont aussi de ces plus anciennes hymnes…

St Ambroise de Milan, Grégoire de Nazianze, Romanos le Mélode ou Ephrem de Nisibe sont les grands poètes des commencements
et nous ont laissés de nombreuses hymnes que la liturgie latine chante toujours…”

-Extrait du site Musique-Liturgie/glossaire-