Veni sancte spiritus

ESPRIT SAINT Page : 78

Polyphonies et voix disponibles:

Partition(s):

Voir la partition/tablature

Cette partition est protégée, veuillez vous connecter.

Paroles :

Veni sancte spiritus

1. Viens Esprit Saint, viens en nos cœurs et envoie du haut du ciel,
Un rayon de ta lumière. Veni sancte Spiritus.

2. Viens en nous, viens Père des pauvres, viens dispensateur des dons,
Viens, lumière de nos cœurs , Veni sancte Spiritus.

3. Consolateur souverain, hôte très doux de nos âmes,
Adoucissante fraîcheur. Veni sancte Spiritus.

4. Dans le labeur, le repos dans la fièvre, la fraîcheur,
Dans les pleurs, le réconfort. Veni sancte Spiritus.

5. Ô lumière bienheureuse, viens remplir jusqu’à l’intime
Le cœur de tous tes fidèles. Veni sancte Spiritus.

6. Sans ta puissance divine, il n’est rien en aucun homme,
Rien qui ne soit perverti. Veni sancte Spiritus.

7. Lave ce qui est souillé, baigne ce qui est aride,
Guéris ce qui est blessé. Veni sancte Spiritus.

8. Assouplis ce qui est raide, réchauffe ce qui est froid,
Rends droit ce qui est faussé. Veni sancte Spiritus.

9. À tous ceux qui ont la Foi et qui en toi se confient,
Donne tes sept dons sacrés. Veni sancte Spiritus.

10. Donne mérite et vertu, donne le salut final,
Donne la joie éternelle. Veni sancte Spiritus. Amen !

Documentation:

Esprit saint

Catéchisme de l’Église catholique
§ 691-693 ; 699-700

Le doigt de Dieu

Le nom, les appellations et les symboles de l’Esprit Saint : « Saint Esprit », tel est le nom propre de celui que nous adorons et glorifions avec le Père et le Fils. L’Église l’a reçu du Seigneur et le professe dans le baptême de ses nouveaux enfants (Mt 28,19). Le terme « Esprit » traduit le terme hébreu « ruah » qui, dans son sens premier, signifie souffle, air, vent. Jésus utilise justement l’image sensible du vent pour suggérer à Nicodème la nouveauté transcendante de celui qui est pe
rsonnellement le Souffle de Dieu, l’Esprit divin (Jn 3,5-8). D’autre part, Esprit et Saint sont des attributs divins communs aux Trois Personnes divines…

Jésus, lorsqu’il annonce et promet la venue de l’Esprit Saint, le nomme le « Paraclet », littéralement : « celui qui est appelé auprès ». « Paraclet » est traduit habituellement par « Consolateur », Jésus étant le premier consolateur. Le Seigneur lui-même appelle l’Esprit Saint « l’Esprit de Vérité »… On trouve chez saint Paul les appellations : l’Esprit de la promesse, l’Esprit d’adoption, l’Esprit du Christ, l’Esprit du Seigneur, l’Esprit de Dieu, et chez saint Pierre, l’Esprit de gloir
e.

Les symboles de l’Esprit Saint : [L’eau. L’onction. Le feu. La nuée et la lumière. Le sceau. La colombe.]

La main. C’est en imposant les mains que Jésus guérit les malades et bénit les petits enfants. En son nom, les apôtres feront de même. Mieux encore, c’est par l’imposition des mains des apôtres que l’Esprit Saint est donné. L’Épître aux Hébreux met l’imposition des mains au nombre des articles fondamentaux de son enseignement. Ce signe de l’effusion toute-puissante de l’Esprit Saint, l’Église l’a gardé dans ses épiclèses sacramentelles.

Le doigt. « C’est par le doigt de Dieu que [Jésus] expulse les démons ». Si la Loi de Dieu a été écrite sur des tables de pierre « par le doigt de Dieu » (Ex 31,18), « la lettre du Christ », remise aux soins des apôtres, « est écrite avec l’Esprit du Dieu vivant, non sur des tables de pierre, mais sur des tables de chair, sur les cœurs » (2Co 3,3). L’hymne « Veni, Creator Spiritus » invoque l’Esprit Saint comme « le doigt de la droite du Père ».