Jeudi 17° semaine du temps ordinaire
30/07/2020

Icone Liturgie des Heures

Laudes

Introduction

V/ Seigneur, ouvre mes lèvres,
R/ et ma bouche publiera ta louange.

Antienne invitatoire

Venez tous au Seigneur, adorons notre Maître.

Psaume invitatoire : (94)

1 Venez, crions de joie pour le Seigneur,
acclamons notre Rocher, notre salut !
2 Allons jusqu’à lui en rendant grâce,
par nos hymnes de fête acclamons-le !

3 Oui, le grand Dieu, c’est le Seigneur,
le grand roi au-dessus de tous les dieux :
4 il tient en main les profondeurs de la terre,
et les sommets des montagnes sont à lui ;
5 à lui la mer, c’est lui qui l’a faite,
et les terres, car ses mains les ont pétries.

6 Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
adorons le Seigneur qui nous a faits.
7 Oui, il est notre Dieu ; +
nous sommes le peuple qu’il conduit,
le troupeau guidé par sa main.

Aujourd’hui écouterez-vous sa parole ? +
8 « Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
comme au jour de tentation et de défi,
9 où vos pères m’ont tenté et provoqué,
et pourtant ils avaient vu mon exploit.

10 « Quarante ans leur génération m’a déçu, +
et j’ai dit : Ce peuple a le cœur égaré,
il n’a pas connu mes chemins.
11 Dans ma colère, j’en ai fait le serment :
Jamais ils n’entreront dans mon repos. »

Hymne : Tu es venu, Seigneur

CFC — CNPL

Tu es venu, Seigneur,
Dans notre nuit,
Tourner vers l’aube nos chemins ;
Le tien pourtant reste caché,
L’Esprit seul nous découvre
Ton passage.

Pour nous mener au jour,
Tu as pris corps
Dans l’ombre humaine où tu descends.
Beaucoup voudraient voir et saisir :
Sauront-ils reconnaître
Ta lumière ?

Nous leur disons : « Voyez
Le grain qui meurt !
Aucun regard ne l’aperçoit ;
Mais notre cœur peut deviner ;
Dans le pain du partage
Sa présence. »

Puis nous portons vers toi,
Comme un appel,
L’espoir des hommes d’aujourd’hui.
Mûris le temps, hâte le Jour,
Et que lève sur terre
Ton Royaume !

Antienne

Dieu, lève-toi sur les cieux : que ta gloire domine la terre !

Psaume : 56

2 Pitié, mon Dieu, pitié pour moi !
En toi je cherche refuge,
un refuge à l’ombre de tes ailes,
aussi longtemps que dure le malheur.

3 Je crie vers Dieu, le Très-Haut,
vers Dieu qui fera tout pour moi.
4 Du ciel, qu’il m’envoie le salut :
(mon adversaire a blasphémé !).
Que Dieu envoie son amour et sa vérité !

5 Je suis au milieu de lions
et gisant parmi des bêtes féroces ;
ils ont pour langue une arme tranchante,
pour dents, des lances et des flèches.

R/ 6 Dieu, lève-toi sur les cieux :
que ta gloire domine la terre !

7 Ils ont tendu un filet sous mes pas :
j’allais succomber. *
Ils ont creusé un trou devant moi,
ils y sont tombés.

8 Mon cœur est prêt, mon Dieu, +
mon cœur est prêt ! *
Je veux chanter, jouer des hymnes !

9 Éveille-toi, ma gloire ! +
Éveillez-vous, harpe, cithare, *
que j’éveille l’aurore !

10 Je te rendrai grâce parmi les peuples, Seigneur,
et jouerai mes hymnes en tous pays.
11 Ton amour est plus grand que les cieux,
ta vérité, plus haute que les nues.

R/ 12 Dieu, lève-toi sur les cieux :
que ta gloire domine la terre !

Antienne

Comme un berger garde son troupeau, le Seigneur veillera sur nous.

CANTIQUE de Jérémie (Jr 31)

10 Écoutez, nations, la parole du Seigneur !
Annoncez dans les îles lointaines :
« Celui qui dispersa Israël le rassemble,
il le garde, comme un berger son troupeau.
11 Le Seigneur a libéré Jacob,
l’a racheté des mains d’un plus fort.

12 « Ils viennent, criant de joie, sur les hauteurs de Sion :
ils affluent vers la bonté du Seigneur,
le froment, le vin nouveau et l’huile fraîche,
les génisses et les brebis du troupeau.
Ils auront l’âme comme un jardin tout irrigué ;
ils verront la fin de leur détresse.

13 « La jeune fille se réjouit, elle danse ;
jeunes gens, vieilles gens, tous ensemble !
Je change leur deuil en joie,
les réjouis, les console après la peine.
14 Je nourris mes prêtres de festins ;
mon peuple se rassasie de ma bonté. »
Oracle du Seigneur.

Antienne

Dieu, nous revivons ton amour au milieu de ton temple.

Psaume : 47

2 Il est grand, le Seigneur, hautement loué, +
dans la ville de notre Dieu, *
3 sa sainte montagne, altière et belle,
joie de toute la terre.

La montagne de Sion, c’est le pôle du monde,
la cité du grand roi ; *
4 Dieu se révèle, en ses palais,
vraie citadelle.

5 Voici que des rois s’étaient ligués,
ils avançaient tous ensemble ; *
6 ils ont vu, et soudain stupéfaits,
pris de panique, ils ont fui.

7 Et voilà qu’un tremblement les saisit :
douleurs de femme qui accouche ; *
8 un vent qui souffle du désert
a brisé les vaisseaux de Tarsis.

9 Nous l’avions entendu, nous l’avons vu
dans la ville du Seigneur, Dieu de l’univers, *
dans la ville de Dieu, notre Dieu,
qui l’affermira pour toujours.

10 Dieu, nous revivons ton amour
au milieu de ton temple. *
11 Ta louange, comme ton nom,
couvre l’étendue de la terre.

Ta main droite qui donne la victoire
12 réjouit la montagne de Sion ; *
les villes de Juda exultent
devant tes jugements.

13 Longez les remparts de Sion,
comptez ses tours ; *
14 que vos cœurs s’éprennent de ses murs :
contemplez ses palais.

Et vous direz aux âges qui viendront :
15 « Ce Dieu est notre Dieu, *
pour toujours et à jamais,
notre guide pour les siècles. »

Parole de Dieu : (Is 66, 1-2)

Ainsi parle le Seigneur : Le ciel est mon trône et la terre, l’escabeau de mes pieds. Quelle est donc la maison que vous bâtiriez pour moi ? Quel serait l’emplacement de mon lieu de repos ? De plus, tous ces êtres, c’est ma main qui les a faits et ils sont à moi, tous ces êtres – oracle du Seigneur –, c’est vers celui-ci que je regarde : vers l’humilié, celui qui a l’esprit abattu, et qui tremble à ma parole.

Répons

R/ J’appelle de tout mon cœur,

* Réponds-moi, Seigneur.

V/ Je garderai tes commandements. *

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

Antienne de Zacharie

Béni soit le Seigneur, Soleil levant, lumière d’en haut qui vient vient nous visiter.

Cantique de Zacharie (Lc 1)

68 Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël,
qui visite et rachète son peuple.

69 Il a fait surgir la force qui nous sauve
dans la maison de David, son serviteur,

70 comme il l’avait dit par la bouche des saints,
par ses prophètes, depuis les temps anciens :

71 salut qui nous arrache à l’ennemi,
à la main de tous nos oppresseurs,

72 amour qu’il montre envers nos pères,
mémoire de son alliance sainte,

73 serment juré à notre père Abraham
de nous rendre sans crainte,

74 afin que, délivrés de la main des ennemis, +
75 nous le servions dans la justice et la sainteté,
en sa présence, tout au long de nos jours.

76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé
prophète du Très-Haut : *
tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
et tu prépareras ses chemins

77 pour donner à son peuple de connaître le salut
par la rémission de ses péchés,

78 grâce à la tendresse, à l’amour de notre Dieu,
quand nous visite l’astre d’en haut,

79 pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
et l’ombre de la mort, *
pour conduire nos pas
au chemin de la paix.

Intercession

Rendons grâce au Christ qui nous donne aujourd’hui la lumière et supplions-le :

R/Sois pour nous lumière et vérité !

Chaque jour tu renouvelles tes merveilles ;
— ouvre nos yeux, donne-nous de les voir.

Toi, le Fils de l’homme,
— fais-nous aimer notre condition d’homme.

Tu as passé en faisant le bien ;
— que chacun de nos actes serve nos frères.

Tu es le Miséricordieux :
— accorde-nous patience et bonté tout au long de ce jour.

Notre Père

Oraison

Dieu qui as séparé la lumière des ténèbres, toi qui as appelé la lumière « jour » et les ténèbres « nuit », arrache aussi nos cœurs à l’obscurité du péché et fais-nous parvenir à la vraie lumière qui est le Christ. Lui qui règne avec toi et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.

Vêpres

Introduction

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Hymne : Joie et lumière De la gloire éternelle du Père

AELF — AELF

R/ Joie et lumière
De la gloire éternelle du Père,
Le Très-Haut, le Très-Saint !
Ô Jésus Christ !

Oui, tu es digne d’être chanté
Dans tous les temps par des voix sanctifiées,
Fils de Dieu qui donnes vie :
Tout l’univers te rend gloire.

Parvenus à la fin du jour,
Contemplant cette clarté dans le soir,
Nous chantons le Père et le Fils
Et le Saint-Esprit de Dieu.

Antienne

Quand j’ai crié vers toi, Seigneur mon Dieu, tu m’as guéri.

Psaume : 29

2 Je t’exalte, Seigneur : tu m’as relevé,
tu m’épargnes les rires de l’ennemi.

3 Quand j’ai crié vers toi, Seigneur,
mon Dieu, tu m’as guéri ; *
4 Seigneur, tu m’as fait remonter de l’abîme
et revivre quand je descendais à la fosse.

5 Fêtez le Seigneur, vous, ses fidèles,
rendez grâce en rappelant son nom très saint.

6 Sa colère ne dure qu’un instant,
sa bonté, toute la vie ; *
avec le soir, viennent les larmes,
mais au matin, les cris de joie.

7 Dans mon bonheur, je disais :
Rien, jamais, ne m’ébranlera !

8 Dans ta bonté, Seigneur, tu m’avais fortifié
sur ma puissante montagne ; *
pourtant, tu m’as caché ta face
et je fus épouvanté.

9 Et j’ai crié vers toi, Seigneur,
j’ai supplié mon Dieu :

10 « À quoi te servirait mon sang
si je descendais dans la tombe ? *
La poussière peut-elle te rendre grâce
et proclamer ta fidélité ?

11 Écoute, Seigneur, pitié pour moi !
Seigneur, viens à mon aide ! »

12 Tu as changé mon deuil en une danse,
mes habits funèbres en parure de joie.

13 Que mon cœur ne se taise pas,
qu’il soit en fête pour toi, *
et que sans fin, Seigneur, mon Dieu,
je te rende grâce !

Antienne

Je rendrai grâce au Seigneur en confessant mon péché.

Psaume : 31

1 Heureux l’homme dont la faute est enlevée, *
et le péché remis !
2 Heureux l’homme dont le Seigneur ne retient pas l’offense, *
dont l’esprit est sans fraude !

3 Je me taisais et mes forces s’épuisaient
à gémir tout le jour : +
4 ta main, le jour et la nuit,
pesait sur moi ; *
ma vigueur se desséchait
comme l’herbe en été.

5 Je t’ai fait connaître ma faute,
je n’ai pas caché mes torts. +
J’ai dit : « Je rendrai grâce au Seigneur
en confessant mes péchés. » *
Et toi, tu as enlevé
l’offense de ma faute.

6 Ainsi chacun des tiens te priera
aux heures décisives ; *
même les eaux qui débordent
ne peuvent l’atteindre.

7 Tu es un refuge pour moi,
mon abri dans la détresse ; *
de chants de délivrance,
tu m’as entouré.

8 « Je vais t’instruire, te montrer la route à suivre, *
te conseiller, veiller sur toi.

9 N’imite pas les mules et les chevaux
qui ne comprennent pas, +
qu’il faut mater par la bride et le mors, *
et rien ne t’arrivera. »

10 Pour le méchant, douleurs sans nombre ; *
mais l’amour du Seigneur entourera
ceux qui comptent sur lui.

11 Que le Seigneur soit votre joie !
Exultez, hommes justes ! *
Hommes droits, chantez votre allégresse !

CANTIQUE (Ap 11-12)

R/ Nous te rendons grâce, ô notre Dieu !

11.17 À toi, nous rendons grâce, +
Seigneur, Dieu de l’univers, *
toi qui es, toi qui étais !

Tu as saisi ta grande puissance
et pris possession de ton règne. R/

18 Les peuples s’étaient mis en colère, +
alors, ta colère est venue *
et le temps du jugement pour les morts,

le temps de récompenser tes serviteurs,
les saints, les prophètes, *
ceux qui craignent ton nom,
les petits et les grands. R/

12.10 Maintenant voici le salut +
et le règne et la puissance de notre Dieu, *
voici le pouvoir de son Christ !

L’accusateur de nos frères est rejeté, *
lui qui les accusait, jour et nuit,
devant notre Dieu. R/

11 Ils l’ont vaincu par le sang de l’Agneau, +
par la parole dont ils furent les témoins : *
renonçant à l’amour d’eux-mêmes,
jusqu’à mourir.

12 Soyez donc dans la joie, *
cieux,
et vous, habitants des cieux ! R/

Parole de Dieu : 1 P 1, 6-9

Tressaillez de joie, même s’il faut que vous soyez attristés, pour un peu de temps encore, par toutes sortes d’épreuves ; elles vérifieront la qualité de votre foi qui est bien plus précieuse que l’or (cet or, voué pourtant à disparaître, qu’on vérifie par le feu). Tout cela doit donner à Dieu louange, gloire et honneur quand se révélera Jésus Christ, lui que vous aimez sans l’avoir vu, en qui vous croyez sans le voir encore ; et vous tressaillez d’une joie inexprimable qui vous transfigure, car vous allez obtenir votre salut, qui est l’aboutissement de votre foi.

Répons

R/ Tu es le Chemin, la Vérité, la Vie,

* Jésus, Fils de Dieu !

V/ Qui veut trouver le Père doit passer par toi, *

V/ Tu le conduis vers la joie sans déclin. R/

Antienne

Par la force de son bras, le Seigneur relève les humbles.

Cantique de Marie (Lc 1)

47 Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

48 Il s’est penché sur son humble servante ;
désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !

50 Son amour s’étend d’âge en âge
sur ceux qui le craignent ;

51 Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.

52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.

53 Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

54 Il relève Israël, son serviteur,
il se souvient de son amour,

55 de la promesse faite à nos pères,
en faveur d’Abraham et de sa race, à jamais.

Intercession

Dieu est notre espérance ; il est notre secours. Supplions-le :

R/ Regarde, Seigneur, tes enfants !
Dieu, notre Dieu, tu as scellé avec ton peuple une alliance éternelle,
— fais revivre en nous les merveilles de ton amour.

Devant la violence des vents contraires,
— que le souffle de ton Esprit rassure les croyants.

Que la cité terrestre ne cherche pas à s’édifier sans toi ;
— et ceux qui la construisent n’auront pas travaillé en vain.

Que la fidélité soutienne ceux qui luttent,
— que notre amitié pacifie ceux qui souffrent.

Que nos frères défunts entrent au nombre des bienheureux,
— qu’un jour ils nous accueillent dans ton Paradis.

Notre Père

Oraison

Dieu qui fait resplendir la lumière après la nuit, accorde-nous de finir ce jour à l’abri des attaques de l’adversaire et de pouvoir te rendre grâce par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec toi et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.

Complies

Introduction

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Hymne : En toi Seigneur, nos vies reposent

CFC — CNPL

En toi Seigneur, nos vies reposent
Et prennent force dans la nuit ;
Tu nous prépares à ton aurore
Et tu nous gardes dans l’Esprit.

Déjà levé sur d’autres terres,
Le jour éveille les cités ;
Ami des hommes, vois leur peine
Et donne-leur la joie d’aimer.

Vainqueur du mal et des ténèbres,
Ô Fils de Dieu ressuscité,
Délivre-nous de l’adversaire
Et conduis-nous vers ta clarté !

Antienne

Garde-moi, mon Dieu, mon refuge est en toi.

Psaume : 15

1 Garde-moi, mon Dieu :
j’ai fait de toi mon refuge.
2 J’ai dit au Seigneur : « Tu es mon Dieu !
Je n’ai pas d’autre bonheur que toi. »

3 Toutes les idoles du pays,
ces dieux que j’aimais, +
ne cessent d’étendre leurs ravages, *
et l’on se rue à leur suite.
4 Je n’irai pas leur offrir le sang des sacrifices ; *
leur nom ne viendra pas sur mes lèvres !

5 Seigneur, mon partage et ma coupe :
de toi dépend mon sort.
6 La part qui me revient fait mes délices ;
j’ai même le plus bel héritage !

7 Je bénis le Seigneur qui me conseille :
même la nuit mon cœur m’avertit.
8 Je garde le Seigneur devant moi sans relâche ;
il est à ma droite : je suis inébranlable.

9 Mon cœur exulte, mon âme est en fête,
ma chair elle-même repose en confiance :
10 tu ne peux m’abandonner à la mort
ni laisser ton ami voir la corruption.

11 Tu m’apprends le chemin de la vie : +
devant ta face, débordement de joie !
À ta droite, éternité de délices !

Parole de Dieu : 1 Th 5, 23

Que le Dieu de la paix lui-même vous sanctifie tout entiers, et qu’il garde parfaits et sans reproche votre esprit, votre âme et votre corps, pour la venue de notre Seigneur Jésus Christ.

Répons

R/ En tes mains, Seigneur, je remets mon esprit.

V/ Je suis sûr de toi, tu es mon Dieu. R/

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

Antienne de Syméon

Sauve-nous, Seigneur, quand nous veillons ; garde-nous quand nous dormons : nous veillerons avec le Christ, et nous reposerons en paix.

Cantique de Syméon (Lc 2)

29 Maintenant, ô Maître souverain, +
tu peux laisser ton serviteur s’en aller
en paix, selon ta parole.

30 Car mes yeux ont vu le salut
31 que tu préparais à la face des peuples :

32 lumière qui se révèle aux nations
et donne gloire à ton peuple Israël.

Oraison

Seigneur, notre part d’héritage, donne-nous de ne chercher qu’en toi notre bonheur et d’attendre avec confiance, au-delà de la nuit de notre mort, la joie de vivre en ta présence. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Bénédiction

Que la paix de Dieu
garde notre cœur et nos pensées
dans le Christ Jésus, notre Seigneur. Amen.

Hymne : Sous l’abri de ta miséricorde

Sous l’abri de ta miséricorde,
nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu.
Ne méprise pas nos prières
quand nous sommes dans l’épreuve,
mais de tous les dangers
délivre-nous toujours,
Vierge glorieuse, Vierge bienheureuse.