Mardi 22° semaine du temps ordinaire
01/09/2020

Icone Liturgie des Heures

Laudes

Introduction

V/ Seigneur, ouvre mes lèvres,
R/ et ma bouche publiera ta louange.

Antienne invitatoire

Adorons le Seigneur, il est notre Dieu.

Psaume invitatoire : (94)

1 Venez, crions de joie pour le Seigneur,
acclamons notre Rocher, notre salut !
2 Allons jusqu’à lui en rendant grâce,
par nos hymnes de fête acclamons-le !

3 Oui, le grand Dieu, c’est le Seigneur,
le grand roi au-dessus de tous les dieux :
4 il tient en main les profondeurs de la terre,
et les sommets des montagnes sont à lui ;
5 à lui la mer, c’est lui qui l’a faite,
et les terres, car ses mains les ont pétries.

6 Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
adorons le Seigneur qui nous a faits.
7 Oui, il est notre Dieu ; +
nous sommes le peuple qu’il conduit,
le troupeau guidé par sa main.

Aujourd’hui écouterez-vous sa parole ? +
8 « Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
comme au jour de tentation et de défi,
9 où vos pères m’ont tenté et provoqué,
et pourtant ils avaient vu mon exploit.

10 « Quarante ans leur génération m’a déçu, +
et j’ai dit : Ce peuple a le cœur égaré,
il n’a pas connu mes chemins.
11 Dans ma colère, j’en ai fait le serment :
Jamais ils n’entreront dans mon repos. »

Hymne : Béni de Dieu

D. Rimaud — CNPL

Béni de Dieu
En qui le Père se complaît,
Tu es venu
baptiser l’homme dans ta mort,
Et le Jourdain baigna ton corps.
Ô viens, Seigneur Jésus !
Justice du Royaume ;
Que nous chantions pour ton retour :

R/Béni soit au nom du Seigneur
Celui qui vient sauver son peuple !

Rocher nouveau
D’où sort le Fleuve de la vie,
Tu es venu
abreuver ceux qui croient en toi,
Et tu laissas s’ouvrir ton cœur.
Ô viens, Seigneur Jésus
Fontaine intarissable ;
Que nous chantions pour ton retour :

R/Béni soit au nom du Seigneur
Celui qui vient sauver son peuple !

Antienne

Envoie ta lumière et ta vérité : qu’elles guident mes pas !

Psaume : 42

1 Rends-moi justice, ô mon Dieu, défends ma cause
contre un peuple sans foi ; *
de l’homme qui ruse et trahit,
libère-moi.

2 C’est toi, Dieu, ma forteresse :
pourquoi me rejeter ? *
Pourquoi vais-je assombri,
pressé par l’ennemi ?

3 Envoie ta lumière et ta vérité :
qu’elles guident mes pas *
et me conduisent à ta montagne sainte,
jusqu’en ta demeure.

4 J’avancerai jusqu’à l’autel de Dieu,
vers Dieu qui est toute ma joie ; *
je te rendrai grâce avec ma harpe,
Dieu, mon Dieu !

R/ 5 Pourquoi te désoler, ô mon âme,
et gémir sur moi ? *
Espère en Dieu ! De nouveau je rendrai grâce :
il est mon sauveur et mon Dieu !

Antienne

Tu me guériras, tu me feras vivre, et je chanterai ta louange.

CANTIQUE d’Ézékias (Is 38)

10 Je disais : Au milieu de mes jours,
je m’en vais ; *
j’ai ma place entre les morts
pour la fin de mes années.

11 Je disais : Je ne verrai pas le Seigneur
sur la terre des vivants, *
plus un visage d’homme
parmi les habitants du monde !

12 Ma demeure m’est enlevée, arrachée,
comme une tente de berger. *
Tel un tisserand, j’ai dévidé ma vie :
le fil est tranché.

Du jour à la nuit, tu m’achèves ;
13 j’ai crié jusqu’au matin. *
Comme un lion, il a broyé tous mes os.
Du jour à la nuit, tu m’achèves.

14 Comme l’hirondelle, je crie ;
je gémis comme la colombe. *
À regarder là-haut, mes yeux faiblissent :
Seigneur, je défaille ! Sois mon soutien !

15 Que lui dirai-je pour qu’il me réponde,
à lui qui agit ? *
J’irais, errant au long de mes années
avec mon amertume ?

17 Oui, tu me guériras, tu me feras vivre : *
mon amertume amère me conduit à la paix.

Et toi, tu t’es attaché à mon âme,
tu me tires du néant de l’abîme. *
Tu as jeté, loin derrière toi,
tous mes péchés.

18 La mort ne peut te rendre grâce,
ni le séjour des morts, te louer, *
Ils n’espèrent plus ta fidélité,
ceux qui descendent dans la fosse.

19 Le vivant, le vivant, lui, te rend grâce,
comme moi, aujourd’hui. *
Et le père à ses enfants
montrera ta fidélité.

20 Seigneur, viens me sauver ! +
Et nous jouerons sur nos cithares,
tous les jours de notre vie, *
auprès de la maison du Seigneur.

Antienne

Heureux ton familier, ton élu, il habite ta demeure.

Psaume : 64

2 Il est beau de te louer,
Dieu, dans Sion, *
de tenir ses promesses envers toi
3 qui écoutes la prière.

Jusqu’à toi vient toute chair
4 avec son poids de péché ; *
nos fautes ont dominé sur nous :
toi, tu les pardonnes.

5 Heureux ton invité, ton élu :
il habite ta demeure ! *
Les biens de ta maison nous rassasient,
les dons sacrés de ton temple !

6 Ta justice nous répond par des prodiges,
Dieu notre sauveur, *
espoir des horizons de la terre
et des rives lointaines.

7 Sa force enracine les montagnes,
il s’entoure de puissance ; *
8 il apaise le vacarme des mers,
le vacarme de leurs flots
et la rumeur des peuples.

9 Les habitants des bouts du monde sont pris d’effroi
à la vue de tes signes ; *
aux portes du levant et du couchant
tu fais jaillir des cris de joie.

10 Tu visites la terre et tu l’abreuves,
tu la combles de richesses ; *
les ruisseaux de Dieu regorgent d’eau :
tu prépares les moissons.

Ainsi, tu prépares la terre,
11 tu arroses les sillons ; *
tu aplanis le sol, tu le détrempes sous les pluies,
tu bénis les semailles.

12 Tu couronnes une année de bienfaits ; *
sur ton passage, ruisselle l’abondance.
13 Au désert, les pâturages ruissellent, *
les collines débordent d’allégresse.

14 Les herbages se parent de troupeaux +
et les plaines se couvrent de blé. *
Tout exulte et chante !

Parole de Dieu : (1 Th 5, 4-5)

Frères, puisque vous n’êtes pas dans les ténèbres, le jour du Seigneur ne vous surprendra pas comme un voleur. En effet, vous êtes tous des fils de la lumière, des fils du jour ; nous n’appartenons pas à la nuit et aux ténèbres.

Répons

R/ En toi est la source de la vie,

* Par ta lumière, nous voyons la lumière.

V/ Seigneur, qu’il est précieux, ton amour. *

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

Antienne de Zacharie

Béni sois-tu, Seigneur, qui fis les soirs et les matins !

Cantique de Zacharie (Lc 1)

68 Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël,
qui visite et rachète son peuple.

69 Il a fait surgir la force qui nous sauve
dans la maison de David, son serviteur,

70 comme il l’avait dit par la bouche des saints,
par ses prophètes, depuis les temps anciens :

71 salut qui nous arrache à l’ennemi,
à la main de tous nos oppresseurs,

72 amour qu’il montre envers nos pères,
mémoire de son alliance sainte,

73 serment juré à notre père Abraham
de nous rendre sans crainte,

74 afin que, délivrés de la main des ennemis, +
75 nous le servions dans la justice et la sainteté,
en sa présence, tout au long de nos jours.

76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé
prophète du Très-Haut : *
tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
et tu prépareras ses chemins

77 pour donner à son peuple de connaître le salut
par la rémission de ses péchés,

78 grâce à la tendresse, à l’amour de notre Dieu,
quand nous visite l’astre d’en haut,

79 pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
et l’ombre de la mort, *
pour conduire nos pas
au chemin de la paix.

Intercession

Par le Fils, et dans l’Esprit, adressons notre prière au Père qui nous aime :

R/Fais-nous vivre de ton Esprit.

Au matin du monde,
ton Esprit sur les eaux éveillait la vie.
— Éveille-nous à ta louange, pour ton service.

À l’aube du salut,
ton Esprit en Marie formait le Messie.
— Forme-nous à l’obéissance, pour ton règne.

Au jour de la Pentecôte,
ton Esprit parlait par la bouche des Apôtres.
— Mets sur nos lèvres la parole qui sauve.

Au matin de ce jour,
l’Esprit travaille en nous.
— Qu’il habite nos prières et féconde nos efforts.

Notre Père

Oraison

Seigneur, tu ouvres à ceux qui t’aiment les richesses de ton Esprit Saint, et tu fais grandir en eux ta propre vie en leur donnant part au corps de ton Fils ; aide-les à se comporter dans le monde en enfants de Dieu appelés à la liberté : qu’ils répondent par la sainteté de leur vie à la mission prophétique de l’Église.

Vêpres

Introduction

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Hymne : Seigneur, au seuil de cette nuit

La Tour du Pin — CNPL

Seigneur, au seuil de cette nuit,
Nous venons te rendre l’esprit
Et la confiance.
Bientôt nous ne pourrons plus rien ;
Nous les mettons entre tes mains
Afin qu’en toi nos vies demain
Prennent naissance.

Ce jour en train de décliner,
Tu nous donnes de le tourner
Vers le mystère
Qui fit le premier soir avant
La première aube sur les temps,
Et chaque soir au soir suivant
Dit ta lumière.

Rappelle-toi lorsque tu vins
Dans le vent de nuit au jardin
De la genèse,
Afin que l’homme trouve au cœur
Un nouveau jour, plus intérieur,
Qui le rappelle à son Seigneur,
Quand l’autre baisse.

Tu ne l’as pas abandonné ;
Ton esprit de feu dans la nuée
Resta fidèle.
Et puis le ciel s’est découvert,
Quand tu pris chair de notre chair,
Quand tu donnas à l’univers
Sa nuit nouvelle.

Surtout, Jésus, rappelle-toi,
Descendant encore plus bas,
À la mort même :
Puisque tout est renouvelé,
Laisse ce soir nos cœurs aller
Dans cette paix que tu promets
À ceux qui t’aiment.

Antienne

L’homme comblé ne dure pas !

Psaume : 48 – I

2 Écoutez ceci, tous les peuples,
entendez bien, habitants de l’univers,
3 gens illustres, gens obscurs,
riches et pauvres, tous ensemble.

4 Ma bouche dira des paroles de sagesse,
les propos clairvoyants de mon cœur ;
5 l’oreille attentive aux proverbes,
j’exposerai sur la cithare mon énigme.

6 Pourquoi craindre aux jours de malheur
ces fourbes qui me talonnent pour m’encercler,
7 ceux qui s’appuient sur leur fortune
et se vantent de leurs grandes richesses ?

8 Nul ne peut racheter son frère
ni payer à Dieu sa rançon :
9 aussi cher qu’il puisse payer,
toute vie doit finir.

10 Peut-on vivre indéfiniment
sans jamais voir la fosse ?
11 Vous voyez les sages mourir :
comme le fou et l’insensé ils périssent,
laissant à d’autres leur fortune.

12 Ils croyaient leur maison éternelle, +
leur demeure établie pour les siècles ;
sur des terres ils avaient mis leur nom.

R/ 13 L’homme comblé ne dure pas :
il ressemble au bétail qu’on abat.

Antienne

Que sert à l’homme de gagner l’univers, s’il vient à perdre son âme ?

Psaume : 48 – II

14 Tel est le destin des insensés
et l’avenir de qui aime les entendre :
15 troupeau parqué pour les enfers
et que la mort mène paître.

À l’aurore, ils feront place au juste ;
dans la mort, s’effaceront leurs visages :
pour eux, plus de palais !
16 Mais Dieu rachètera ma vie aux griffes de la mort :
c’est lui qui me prendra.

17 Ne crains pas l’homme qui s’enrichit,
qui accroît le luxe de sa maison :
18 aux enfers il n’emporte rien ;
sa gloire ne descend pas avec lui.

19 De son vivant, il s’est béni lui-même :
« On t’applaudit car tout va bien pour toi ! »
20 Mais il rejoint la lignée de ses ancêtres
qui ne verront jamais plus la lumière.

R/ 21 L’homme comblé qui n’est pas clairvoyant
ressemble au bétail qu’on abat.

Antienne

Tu nous as rachetés par ton sang, Seigneur ; tu fis de nous un peuple de rois.

CANTIQUE (Ap 4-5)

4.11Tu es digne, Seigneur notre Dieu, *
de recevoir
l’honneur, la gloire et la puissance.

C’est toi qui créas l’univers ; *
tu as voulu qu’il soit :
il fut créé.

5.9Tu es digne, Christ et Seigneur, *
de prendre le Livre
et d’en ouvrir les sceaux.

Car tu fus immolé, +
rachetant pour Dieu, au prix de ton sang, *
des hommes de toute tribu,
langue, peuple et nation.

10 Tu as fait de nous, pour notre Dieu,
un royaume et des prêtres, *
et nous régnerons sur la terre.

12 Il est digne, l’Agneau immolé, +
de recevoir puissance et richesse,
sagesse et force, *
honneur, gloire et louange.

Parole de Dieu : Rm 3, 23-25a

Tous les hommes sont pécheurs, ils sont tous privés de la gloire de Dieu, lui qui leur donne d’être des justes par sa seule grâce, en vertu de la rédemption accomplie dans le Christ Jésus. Car Dieu a exposé le Christ sur la croix afin que, par l’offrande de son sang, il soit le pardon pour ceux qui croient en lui. Ainsi Dieu voulait manifester sa justice.

Répons

R/ Tu nous as rachetés, Seigneur,
au prix de ton sang.

V/ Hommes de toute race, langue, peuple et nation. R/

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

Antienne

Exultez dans le Christ : il vous enrichit par sa pauvreté.

Cantique de Marie (Lc 1)

47 Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

48 Il s’est penché sur son humble servante ;
désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !

50 Son amour s’étend d’âge en âge
sur ceux qui le craignent ;

51 Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.

52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.

53 Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

54 Il relève Israël, son serviteur,
il se souvient de son amour,

55 de la promesse faite à nos pères,
en faveur d’Abraham et de sa race, à jamais.

Intercession

Dans la confiance, prions le Christ qui fortifie son peuple et le conduit :

R/ Garde-nous sur tes chemins.
Ô Christ, Sagesse du Père, donne-nous d’entendre ta parole
— et de la mettre en pratique.

Lumière des nations, éclaire ceux qui les gouvernent :
— qu’ils soient attentifs au bien des peuples.

Dispensateur des dons de Dieu, tu as nourri les foules ;
— que ta pitié nous porte à donner ce que nous avons à ceux qui n’ont rien.

Médecin des âmes et des corps, suscite en nous ta charité,
— pour que nous visitions les malades, nos frères.

Gloire du Père, vie et résurrection de nos morts,
— reçois-les dans ton Royaume.

Notre Père

Oraison

Seigneur Dieu, à toi le jour, à toi les nuits ! Tu nous les donnes pour rythmer notre vie : à travers ombres et lumières, conduis-nous au jour qui ne finira pas.

Complies

Introduction

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Hymne : Vienne la nuit de Dieu

P. Griolet — Levain

R/ Vienne la nuit de Dieu,
Vienne la nuit des hommes,
Vienne toute la paix,
Ô nuit de Jésus Christ !
(Alléluia ! Amen !)

Toi que j’ai cherché, Seigneur,
En ce jour,
Toi que j’ai reçu,
Donne-moi le repos de ce jour !

Toi que j’ai chanté, Seigneur,
En ce jour,
Toi que j’ai prié,
Donne-moi le repos de ce jour !

Toi que j’ai nié, Seigneur,
En ce jour,
Toi que j’ai aimé,
Donne-moi le repos de ce jour !

R/ Vienne la nuit de Dieu,
Vienne la nuit des hommes,
Vienne toute la paix,
Ô nuit de Jésus Christ !
(Alléluia ! Amen !)

Antienne

Pour l’honneur de ton nom, Seigneur, fais-moi vivre.

Psaume : 142

1 Seigneur, entends ma prière ; +
dans ta justice écoute mes appels, *
dans ta fidélité réponds-moi.
2 N’entre pas en jugement avec ton serviteur :
aucun vivant n’est juste devant toi.

3 L’ennemi cherche ma perte,
il foule au sol ma vie ;
il me fait habiter les ténèbres
avec les morts de jadis.
4 Le souffle en moi s’épuise,
mon cœur au fond de moi s’épouvante.

5 Je me souviens des jours d’autrefois,
je me redis toutes tes actions, *
sur l’œuvre de tes mains je médite.
6 Je tends les mains vers toi,
me voici devant toi comme une terre assoiffée.

7 Vite, réponds-moi, Seigneur :
je suis à bout de souffle !
Ne me cache pas ton visage :
je serais de ceux qui tombent dans la fosse.

8 Fais que j’entende au matin ton amour,
car je compte sur toi.
Montre-moi le chemin que je dois prendre :
vers toi, j’élève mon âme !

9 Délivre-moi de mes ennemis, Seigneur :
j’ai un abri auprès de toi.
10 Apprends-moi à faire ta volonté,
car tu es mon Dieu.
Ton souffle est bienfaisant :
qu’il me guide en un pays de plaines.

11 Pour l’honneur de ton nom,
Seigneur, fais-moi vivre ;
à cause de ta justice, tire-moi de la détresse.
[12]

Parole de Dieu : 1 P 5, 8-9a

Soyez sobres, soyez vigilants : votre adversaire, le démon, comme un lion qui rugit, va et vient, à la recherche de sa proie. Résistez-lui avec la force de la foi.

Répons

R/ En tes mains, Seigneur, je remets mon esprit.

V/ Écoute et viens me délivrer. R/

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

Antienne de Syméon

Sauve-nous, Seigneur, quand nous veillons ; garde-nous quand nous dormons : nous veillerons avec le Christ, et nous reposerons en paix.

Cantique de Syméon (Lc 2)

29 Maintenant, ô Maître souverain, +
tu peux laisser ton serviteur s’en aller
en paix, selon ta parole.

30 Car mes yeux ont vu le salut
31 que tu préparais à la face des peuples :

32 lumière qui se révèle aux nations
et donne gloire à ton peuple Israël.

Oraison

Dieu qui es fidèle et juste, réponds à ton Église en prière, comme tu as répondu à Jésus, ton serviteur. Quand le souffle en elle s’épuise, fais-la vivre du souffle de ton Esprit : qu’elle médite sur l’œuvre de tes mains, pour avancer, libre et confiante, vers le matin de sa Pâque. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Bénédiction

Que le Seigneur tourne vers nous son visage
et nous apporte la paix. Amen.

Hymne : Sainte Mère de notre Rédempteur

Sainte Mère de notre Rédempteur
Porte du ciel, toujours ouverte,
Étoile de la mer,
Viens au secours du peuple qui tombe
et qui cherche à se relever.
Tu as enfanté, ô merveille !
celui qui t’a créée,
et tu demeures toujours vierge.
Accueille le salut de l’ange Gabriel
et prends pitié de nous, pécheurs.