Anamnèse messe de l’Ermitage

Polyphonies et voix disponibles:

Partition(s):

Voir la partition/tablature

Cette partition est protégée, veuillez vous connecter.

  • Références de la partition:

    Cote SECLI: SYLE506
    T: AELF
    M: A Gouzes
    Ed: Chantons en église

Paroles :

Anamnèse (messe de l’ermitage)

Nous proclamons ta mort, Seigneur Jésus.
Nous célébrons ta résurrection,
Nous attendons ta venue dans la gloire!

Documentation:

Première messe composée par André Gouzes, écrite sur un mode slavo-byzantin.
Joyeuse, émouvante et véritablement populaire, elle permet à toute une assemblée, sans difficulté d’apprentissage,
de chanter l’ordinaire de la messe, y compris le credo en polyphonie.
Kyrie, Gloria, Credo, Préface, Sanctus, Anamnèse, Notre Père, Agnus.

Anamnèse

Du grec ana “vers le haut” et mnésis “action de se souvenir”. Prière Canon de la messe, qui vient immédiatement aprés la consécration. Elle se greffe aprés l’acclamation des fidèles, sur l’ordre de réitération qui conclut le récit de l’institution eucharistique : “Faites ceci en mémoire de moi” (en grec eïs tèn émèn anamnèsin, Lc 22,19 et 1 Co11, 24-25).

Les formules d’amamnèse sont trés reconnaissables. La prière Unde et memores du canon romain commence ainsi : “C’est pourquoi nous aussi, tes serviteurs, et ton peuple saint avec nous, faisant mémoire…”. Les expressions de la Prière eucharistique 3, par exemple sont voisines : “En faisant mémoire de ton Fils…”. Souvenir “eucharistique” c’est à dire reconnaissant, de l’Eglise , l’anamnèse est aussi un appel au souvenir de Dieu ; ainsi l’actualisation liturgique du sacrifice de la nouvelle Al
liance peut-être comprise comme la rencontre du souvenir descendant de Dieu – dont la mémoire ne saurait être en défaut – et du souvenir montant de l’Eglise obéissant à l’invitation du Seigneur. Voir mémorial.

Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés